Oui. Bien que nos structures ne produisent pas de grandes quantités de déchets, nous appliquons une politique globale fondée sur le principe « réduire, réutiliser et recycler » qui s’inscrit dans la démarche de transition de l’entreprise dans son ensemble vers une économie circulaire. Notre objectif est que les activités de HP génèrent zéro déchet d’ici 2025. En 2020, nous sommes parvenus à éviter que 85,2 % de nos déchets ne terminent à la décharge et ne passons par l’enfouissement qu’en dernier recours. La pandémie de COVID-19 a eu un effet néfaste sur nos processus de gestion des déchets, avec la baisse de notre taux de détournement de l’enfouissement par rapport aux 91,8 % atteints en 2019. Nous réutilisons les équipements électroniques dès que c’est possible et nous les recyclons de manière responsable en utilisant les mêmes programmes que ceux que nous proposons à nos clients.


En 20201, HP a généré 14 200 tonnes de déchets non dangereux ainsi que 400 tonnes d’équipement électronique usagé récupéré dans le cadre des activités de HP. Ces données ne peuvent pas être comparées à celles déclarées en 2017 et 2018 puisqu’une nouvelle méthodologie a été utilisée.


En 2020, nous avons généré 6 060 tonnes de déchets dangereux. Il s’agit principalement du liquide produit par nos usines d’encres. Ces sites privilégient les méthodes de gestion des déchets qui ont l’impact le plus faible possible sur l’environnement et n’ont recours à la mise au rebut qu’en dernier recours. Si la fabrication des encres est source de déchets dangereux, les cartouches d’encre HP utilisées par les clients et dans nos bureaux peuvent être recyclées et sont considérées comme non dangereuses dans la plupart des régions où nous développons nos activités.


Pour en savoir plus sur la production de déchets dans le cadre des activités de HP, consultez le chapitre 

« Opérations » du Rapport Développement durable HP : www.hp.com/go/report..



1 Depuis 2019, HP trace directement les données sur les déchets non dangereux de ses sites mondiaux qui consomment le plus d’énergie (22 en 2020), qui représentent 81 % des déchets générés par les activités de HP. Ces sites constituent un échantillon représentatif des principaux types de structures HP situées dans toutes les régions où nous développons nos activités.