Bon nombre de nos fournisseurs exercent leurs activités dans des régions où la pénurie d’eau est une menace croissante. Nous travaillons avec nos fournisseurs afin d’améliorer la gestion de l’eau dans leurs activités.

Afin d’identifier les sites qui sont dans des zones victimes de pénurie d’eau, nous utilisons des outils d’évaluation des risques relatifs à l’eau comme le World Business Council for Sustainable Development’s Global Water Tool et le World Resources Institute’s Aqueduct Water Risk Atlas. Nous identifions également les sites qui fabriquent des produits nécessitant beaucoup d’eau et utilisons ces informations pour évaluer les risques généraux liés à la pénurie d’eau et les possibilités d’amélioration. Nous demandons à nos fournisseurs de signaler les risques, les usages et les informations de gestion liés à l’eau par le biais du programme CDP relatif à notre chaîne d’approvisionnement. Cela favorise la sensibilisation de nos fournisseurs quant aux problématiques de sécurité liée à l’eau et nous permet d’évaluer les stratégies de gestion de l’eau dans les environnements et communautés au niveau local. Nous travaillons avec les fournisseurs afin d’améliorer les rapports d’information liés à l’eau et, s’il y a lieu, nous travaillons également avec les fournisseurs pour améliorer les pratiques de gestion de l’eau avec des cadres de meilleures pratiques. Pour aller plus loin avec ces améliorations, en 2018 nous avons ajouté des critères de gestion de l’eau à notre feuille de score des fournisseurs. Les fournisseurs sont jugés sur leurs rapports transparents des usages en eau ainsi que sur les politiques publiques de l’entreprise en matière d’eau ou sur leur structure de gouvernance au niveau du conseil d’administration ou au niveau des cadres dirigeants.

En 2018, année la plus récente pour laquelle les données sont disponibles, les fournisseurs au niveau de la production ont puisé 30 millions de mètres cubes d’eau liés à HP, 7 % en plus qu’en 2017 principalement en raison de la croissance de l'entreprise. Toutefois, l'intensité des prélèvements d'eau normalisée par rapport au revenu annuel de HP en 2018 a diminué de 8 % par rapport à l'année précédente. Le renforcement des pratiques de comptabilité des fournisseurs d'eau a également contribué aux variations des données d'une année sur l'autre. À la fin de 2018, 93 % de nos fournisseurs, en termes de dépenses, avaient fixé des objectifs de gestion de l'eau.